RÉSISTER !

CHOISY LE ROI
En ce vendredi 13 novembre, la barbarie a de nouveau frappé la France en s’en prenant directement à nos modes de vie. Au-delà du drame, du chagrin et du bouleversement qui nous touchaient, j’ai ressenti la force et la détermination de notre organisation sociale et la valeur de la citoyenneté et de la solidarité. Ceux qui veulent détruire ce que nous sommes et ce que nous pensons, doivent impérativement nous trouver en face d’eux. C’est une lutte sans merci qui s’ouvre face à la barbarie. Probablement subirons-nous de nouvelles attaques : l’unité nationale, la fermeté, le sang-froid, la détermination doivent constituer les ferments de notre réponse. La réponse au terrorisme doit être implacable mais elle ne doit pas se faire au prix du sacrifice de nos valeurs les plus chères.
Nous avons besoin d’une coalition internationale pour réduire et abattre Daesh : tous ceux qui ont les moyens de cette action doivent s’asseoir autour de la table et décider des moyens : L’Union Européenne, la Russie, la Turquie, l’Iran, les Etats-Unis bien sûr. Nous sommes encore loin de cette action concertée et volontaire, mais pour nous elle est prioritaire et essentielle. Nous ne pouvons pas rester dispersés face à notre ennemi prioritaire dans une guerre qui nous prend pour cible directe et menace notre existence.
Dans les discussions que j’ai eues avec vous choisyennes, choisyens, avec mes collègues de travail, revient très souvent la notion de responsabilité. Sommes-nous responsables ? Les dérives auxquelles nous sommes confrontées, le fondamentalisme, le terrorisme, l’intégrisme, il faut les combattre et ne pas les excuser. Imaginer que nous soyons responsables c’est offrir des excuses, ce serait admettre que les parents, les éducateurs, la société portent une partie de la responsabilité. Nous sommes les défenseurs et les protecteurs de ce qu’ils veulent détruire. Nous sommes acteurs dans ce combat et nous ne sommes pas responsables des dérives. La société que nous avons construite, l’éducation que nous offrons, le vivre-ensemble que nous prônons sont des remparts pas des excuses.
Résistons pour défendre nos valeurs, nos modes de vie, notre modèle sociétal, n’offrons pas des excuses à ceux qui cherchent à nous faire chuter.
Jean-Marc BRIENNON pour le Groupe Mouvement Démocrate- UCA