Il n’y a plus de voleurs de poules…

LA QUEUE-EN-BRIE

Les détracteurs de Big Brother nous entourent et nous en venons à croire qu'il faut vivre caché pour être heureux.

Rester à l'ombre des nouvelles technologies, nous mettra-t-il réellement à l'abri?

Récemment Francois Bayrou notait que la sécurité est un droit fondamental qui est malmenée par la montée des incivilités, des violences à la personne, dont les personnes vulnérables sont les principales victimes. 
Seule une politique cohérente agissant sur les causes et associant prévention et répression pourra produire des effets significatifs.
Il nous faut donc renforcer la vidéosurveillance en complément  du dispositif humain.

La sécurité est une question sensible dans le débat public actuel. 

C'est ce que pensait le mathématicien Avner Bar-hen, sur les voleurs de poules: d'où viennent-ils?

2016 est le démarrage de notre projet de vidéo protection. Certes, nous n'avons pas une grande criminalité à la Queue-en-Brie, ce ne sont plus les voleurs de poules d’antan, et la majorité des actes délictueux est le fait d'incivilités.

La technologie en matière de vidéo est en perpétuelle évolution, et la délinquance a baissé plus fortement dans les communes qui en sont équipées.

L’un des avantages de la vidéo-protection est la dissuasion, mais dès lors que le délit a eu lieu, les caméras sont une source de preuve pour retrouver les personnes qui ont commis l’acte. Personne n'oubliera plus le vendredi 13 novembre 2015,et nous avons en mémoire les images issues des systèmes de surveillance. .. et ces dernières années, les milliers de caméra fixées un peu partout, ont permis d’accélérer ou de résoudre un grand nombre d'enquêtes criminelles ou de terrorisme.

Nous serons vigilants dans notre ville

Jean-Raphaël SESSA

Février 2016